<p>La folle histoire des Miss</p> - Miss France 1977 : Chahutée par le public, acclamée par ses camarades

·1 min de lecture

Véronique Fagot, Miss France 1977, a connu une élection légèrement houleuse, mais a reçu l'ovation de ses camarades... En attendant l'élection de Miss France 2022, le samedi 11 décembre prochain, retracez chaque jour la folle histoire des Miss France, grâce aux archives de Match.

Les contes de fées commencent parfois dans la douleur. Selon Match, l'élection de Miss France 1977 a ainsi été légèrement houleuse. Du haut de son mètre 78, Véronique Fagot a été élue sous les flashes et… les huées. « Le public, rassemblé pour la cérémonie à l’hôtel Nikko, n’était pas d’accord avec le jury et avait applaudit beaucoup plus fort sa concurrente la plus dangereuse, miss Réunion. Mais l’élection a été régulière !” ». Pas de problème pour la Miss Poitou, qui a la tête sur les épaules. Et à son retour au lycée de Niort, la jeune fille de 17 ans a été acclamée par ses camarades de classe...

Photo de gauche : &quot;Ses camarades de classe accueillent V&#xe9;ronique. Elle est en premi&#xe8;re au lyc&#xe9;e de Niort. Interne, elle n&#39;a droit &#xe0; aucune sortie nocturne. Son r&#xea;ve, c&#39;est d&#39;&#xea;tre interpr&#xe8;te ou critique litt&#xe9;raire.&quot; - Photo de droite : &quot;Elle est habill&#xe9;e &#xe0; la ville par sa m&#xe8;re, Michelle. Pendant l&#39;&#xe9;lection. Chez elle, entre son p&#xe8;re, et sa soeur Blandine.&quot; - Paris Match n&#xb0;1444, dat&#xe9; du 28 janvier 1977.
Photo de gauche : "Ses camarades de classe accueillent Véronique. Elle est en première au lycée de Niort. Interne, elle n'a droit à aucune sortie nocturne. Son rêve, c'est d'être interprète ou critique littéraire." - Photo de droite : "Elle est habillée à la ville par sa mère, Michelle. Pendant l'élection. Chez elle, entre son père, et sa soeur Blandine." - Paris Match n°1444, daté du 28 janvier 1977.

Photo de gauche : "Ses camarades de classe accueillent Véronique. Elle est en première au lycée de Niort. Interne, elle n'a droit à aucune sortie nocturne. Son rêve, c'est d'être interprète ou critique littéraire." - Photo de droite : "Elle est habillée à la ville par sa mère, Michelle. Pendant l'élection. Chez elle, entre son père, et sa soeur Blandine." - Paris Match n°1444, daté du 28 janvier 1977. © Paris Match

Sous le titre «Miss France fêtée par ses camarades de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles