<p>Exclusif </p> - «Adieu, mon Paris», l'ultime tour de piste de Belmondo

·2 min de lecture

En janvier 2021, Jean-Paul Belmondo reprenait ses traditionnelles promenades ­parisiennes suspendues par le confinement. Christian Brincourt a eu le privilège de participer à ces longues échappées citadines... Découvrez un extrait de notre hors-série « Éternel Belmondo », 100 pages de photos et de reportages exclusifs consacrées à Bebel le magnifique, en vente à partir du jeudi 9 décembre chez votre marchand de journaux.

Le tableau : trois amis au terme d’un déjeuner haut en couleur, entrecoupé de limoncello, de fous rires et de propos plus ou moins sérieux, et nous voilà, à peine avalé un quatrième café, lancés à la rencontre d’un passé encore si proche.

La Brasserie Lipp, où Jean-Paul Belmondo avait sa table à l’année, a été un de nos camps de base avancés. Jusqu’au bout, son intérêt pour Saint-Germain-des-Prés et le Quartier latin est resté très vif. Ces endroits emblématiques ont profondément marqué son adolescence et, plus tard, ses frasques de jeune homme.

Lorsque la grosse berline remonte la rue Saint-Benoît, passe devant le bar Le Montana, le Club Saint-Germain aujourd’hui disparu, mille images illuminent nos souvenirs. Plus loin, c’est déjà Le Tabou où se produisait Élodie, merveilleuse danseuse de be-bop, qui deviendra l’épouse de Jean-Paul et la mère de trois de ses enfants, là où officiaient Claude Luther et sa clarinette.

D’un coup de volant nous laissons Le Flore et sa terrasse derrière nous. Le silence s’installe: Jean-Paul cherche au fond de sa mémoire ceux qui ont tant compté dans sa jeunesse. Ils s’appelaient Jean Rochefort, Jean-Pierre Marielle, Bruno Cremer, Claude Rich… Élèves au Conservatoire, ils ont tous évolué dans ce quartier. Un peu plus haut, il revoit Guy Bedos arpentant le boulevard Saint-Germain, Claude Brasseur, Michel Beaune, «Pilou» Vernier. «Nous avions 20 ans et nous mangions la vie à pleines dents», savoure Jean-Paul, tout en caressant Chipie, sa chienne blottie contre lui. La berline avance doucement dans la rue des Saints-Pères.

Le circuit de ces balades parisiennes était immuable: des quais du Louvre à la Concorde, jusqu’à la montée vers le SacréCœur et ses marches qui dominent Paris. Assis(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles