<p>Chronique "L'air du temps"</p> - Candidats à l'Elysée : les loups dans la mièvrerie

·2 min de lecture

En période électorale, les sujets d'indignation prennent le pas sur les idées courageuses.

 On connaît les hommes politiques français en période électorale. De vrais charmeurs. Ils sourient même aux murs. Tout ça pour rien. Ils sont tous pareils, obsédés par l’idée de tout réformer, jusqu’au jour où ils en ont enfin le pouvoir. Et là, ceinture. Il y a toujours une mauvaise grippe, un krach boursier, une rafale de jacqueries pour se mettre en travers de leurs rêves. Sans parler de la France elle-même, cette râleuse impénitente branchée sur pilote automatique. L’oreille aussi sensible qu’une chauve-souris, elle traque la moindre fausse note dans les propos des candidats. Et s’enflamme comme un bidon d’essence à la moindre proposition inattendue. Les sujets d’indignation sont devenus un des fleurons de notre créativité. Journaux, tribunaux et réseaux les recueillent avec la soif des feuilles pour la rosée. Inutile donc de rêver : l’audace ne sera pas au programme des prochaines années.

Tout ce que la France aura en 2022, c’est un an de plus

C’est au cric qu’il faudrait imposer les idées courageuses. Il y a longtemps malheureusement que nous ne fabriquons plus cet instrument : encore un savoir-faire délocalisé en Chine. Tout ce que la France aura en 2022, c’est un an de plus. Quant aux candidats, ils ressortiront de la campagne comme d’une machine à tambour : lessivés. Pour autant, je ne leur veux aucun mal. Au contraire. À leur intention, voici donc une première liste d’erreurs à ne surtout pas commettre. Que silence, prudence et méfiance soient la sainte trinité de leurs propos.
Par pitié, aucune morgue. Oubliez Rameau, la marquise de Sévigné et Chateaubriand. Vous ne passez pas l’oral de Normale sup. Citer Péguy, c’est afficher un odieux complexe de supériorité. Si c’est absolument indispensable,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles