<p>Chronique «L'air du temps»</p> - A la piscine, Eric Piolle fait un plat qui provoque des remous

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Sipa
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En avant-première, la chronique hebdomadaire de Gilles Martin-Chauffier.

Il y a trop de lois. Nul n’est censé les ignorer mais c’est mission impossible. Avec le meilleur estomac du monde, personne ne peut en digérer plus que des bribes. Ne parlons pas des règlements idiots que chacun connaît et dont on sait tous qu’ils sont inapplicables. Le genre, par exemple, dont la Ville de Paris et sa maire raffolent : interdire de dépasser 30 kilomètres à l’heure dans les rues. Là, on ne légifère plus, au mieux on piège. Et, dans les faits, on baisse les bras.

Eric Piolle a vite appris à parler l’« insoumis », la nouvelle langue officielle de la gauche

Pourtant, en ces matières, les municipalités ne renoncent jamais. Il faut qu’elles se mêlent de tout et de rien. L’attitude face au voile en est un parfait exemple. Il y a des années que la France s’écharpe à ce sujet. À une époque, c’est l’école qui suscitait toutes les indignations. Il fallait absolument que les autorités se préoccupent de la tenue des lycéennes. La moindre ado avec un foulard passait pour une proie potentielle de Daech. On en faisait une montagne. Résultat : comme d’habitude, on a parlé sans fin et il n’en est rien sorti. Dans les rues, des milliers de gamines portent le voile et personne ne s’en porte plus mal. On ne fait pas le droit, il se fait tout seul par l’usage. À moins qu’on ne veuille le transformer en étendard personnel comme l’espère, ces temps-ci, le maire de Grenoble.

On commence à le connaître, cet Éric Piolle. Mince comme un soldat de plomb, pur comme l’eau, le menton énergique, le regard pétillant de malice, il s’est dit qu’une bonne provocation lui rendrait l’éclat que lui avait refusé son piètre résultat à la primaire écolo. Pas question, en effet, de resserrer d’un cran la ceinture de ses ambitions. Comme il sent(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles