<p>Dans les archives de Match</p> - La tragique histoire d'Azaria, le bébé australien enlevé par un dingo

Il y a 30 ans, l'histoire tragique de la petite Azaria Chamberlain, un bébé de deux mois enlevé par un dingo en Australie, était adaptée au cinéma. Notre magazine avait rencontré sa mère Lindy, accusée d'infanticide, et celle qui avait emporté le prix d'interprétation à Cannes pour l'avoir incarnée, Meryl Streep... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers la légende de Paris Match.

Il y a 30 ans, l'histoire tragique de la petite Azaria Chamberlain, un bébé de deux mois enlevé par un dingo en Australie, était adaptée au cinéma. Notre magazine avait rencontré sa mère Lindy, accusée d'infanticide, et celle qui avait emporté le prix d'interprétation à Cannes pour l'avoir incarnée, Meryl Streep... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers la légende de Paris Match.

Le 17 août 1980, les Chamberlain campent en famille au pied d'Uluru, majestueux mont de grès symbole de l'outback australien. Les parents, Lindy et Michael, et leurs deux garçons, Aidan, sept ans et Reagan, quatre ans, s’offrent une excursion avec la petite dernière, Azaria, née seulement neuf semaines auparavant. Au menu du soir, barbecue. Après avoir couché les enfants, les parents retrouvent les autres campeurs. Autour du feu, on croit entendre les pleurs d’un bébé. Lindy s’en va vérifier si Azaria va bien. Sur le chemin, elle voit au loin filer une ombre, un chien sortir de la tente. Lindy se précipite, il est déjà trop tard. Il n’y a plus qu’une mare de sang, là où couchait Azaria. Elle hurle : «Un dingo a pris mon bébé !»

Pour Lindy, aucun doute, c’est un de ces chiens sauvages australiens qui a pris son enfant. Elle se lance à la poursuite de l’animal. En vain. Seule la grenouillère ensanglantée sera retrouvée au milieu des fourrés, mais jamais le corps de la petite. Les premières conclusions médico-légales valident la version de la famille Chamberlain. Des dingos rodent aux alentours d'Uluru. L'une des bêtes a pu prendre le bébé. Mais les enquêteurs ne sont pas satisfaits. Une seconde investigation, basée principalement sur la grenouillère et quelques éléments fallacieux, incrimine Lindy. Dans un improbable retournement de situation, la jeune femme doit se défendre du meurtre de son enfant.

DécouvrezRétro Match, l'actualité à travers les archives de Match...

Déjà largement couvert par la presse, le drame devient le fait-divers le plus médiatisé de l’histoire australienne, et s’exporte rapidement autour du monde. Avec des conséquences dévastatrices. L’opinion se scinde, le débat s’enflamme. «Un dingo a pris(...)


Lire la suite sur Paris Match