<p>Dans les archives de Match</p> - Jeff Bezos, son premier rendez-vous avec Match

·2 min de lecture

Dès 1998, notre magazine évoquait l'incroyable parcours de Jeff Bezos, qui aujourd’hui laisse les rênes d’Amazon... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.

En novembre 1998, Match évoquait dans ses pages «Cyber» la guerre naissante du livre sur Internet. Un combat de David contre Goliath avec -difficile à imaginer aujourd’hui- Jeff Bezos dans le rôle du petit berger de Juda, opposé au colosse philistin joué par Barnes & Nobles. Créée trois ans auparavant, Amazon venait de s’autoproclamer « plus grande librairie du monde », avec un catalogue de 2,5 millions de titres et 500 000 ouvrages vendus par mois. « Publicité mensongère », avait objecté Barnes & Nobles, fort de ses 500 «bookstores» sur le territoire américain, tout en multipliant les acquisitions pour encercler David. «Goliath est toujours à portée de fronde », avait répondu Bezos. Deux ans après cette toute première apparition dans nos colonnes, l'entrepreneur avait donné une courte interview à Match pour le lancement d’Amazon version «.fr», avec le Goliath français en ligne de mire, la Fnac. Son entreprise, dont la valeur avait été multipliée par 25 entre-temps, commençait à être rentable…

Quand Match avait retrouvé Jeff Bezos en novembre 2007, pour notre premier grand rendez-vous, Amazon était devenu un géant du web et son patron un multimilliardaire. L'entrepreneur s'apprêtait à lancer le Kindle et venait de fonder sa propre société spatiale. Pour notre photographe Philippe Petit, le patron d’Amazon avait posé sur un Vélib’, colis à la main. Pour notre journaliste Marie-Pierre Gröndahl, Bezos avait évoqué la légende de ses débuts, son flair devant l’essor et les possibilités du Net dès 1994, le pari avec les économies de ses parents (300 000 dollars de mise de départ, tout de même).

Ce lundi 5 juillet 2021, Jeff Bezos va laisser les commandes opérationnelles de son entreprise à son bras droit Andy Jassy, pour(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles