<p>Dans les archives de Match</p> - "J'ai appris à piloter à Ziad Jarrah", terroriste du 11-Septembre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2011, Match avait retrouvé l'instructeur de Ziad Jarrah, l'un des pilotes terroristes du 11-Septembre.

Le 11 septembre 2001, le vol 93 d'United Airlines, reliant Newark à San Francisco, a décollé avec 42 minutes de retard. Trois quart d'heures qui ont probablement changé le cours de l'Histoire et sauvé des vies. À 9h28, quand quatre terroristes, assis en première classe, s'introduisent dans la cabine de pilotage afin de détourner l'appareil sur Washington, les images des deux tours du World Trade Center percutées par des avions sont sur tous les écrans américains. A bord du vol 93, certains des otages -sept membres d'équipage et 33 passagers- appellent leurs proches avec les portables de l'avion, apprenant du même coup les événements de New York.

Comprenant l'objectif des terroristes et le sort qui les attend, des passagers décident de prendre d'assaut le cockpit, mais attendent de survoler une zone rurale pour agir. Jusqu'à ce que l'un d'eux, Todd Beamer, tout en parlant au téléphone avec une opératrice au sol, lance : « Vous êtes prêts ? OK, c'est parti ! ». La bataille durera six minutes : tandis qu'ils essaient de reprendre le contrôle du cockpit, les pirates tentent de couper l'oxygène et font basculer l'avion pour les déséquilibrer.

Les pirates, conscients qu'ils n'atteindront pas Washington, décident d'écraser l'appareil. Lancé à quelque 900 km/h, le Boeing 757, encore chargé de kérosène, explose dans une immense boule de feu sur une zone arborée de l'ouest de la Pennsylvanie, à 250 km de Washington. Il est 10H03. Les terroristes, qui voulaient écraser l'appareil sur le Capitole, siège du Congrès américain, symbole de démocratie, ont échoué grâce à l'héroïsme des passagers du vol 93, dont aucun n’a survécu.

Aux commandes de l'appareil se trouvait Ziad Jarrah. Le terroriste avait appris à piloter aux Etats-Unis,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles