Dans les archives de Match - Toutes les facettes d’Aung San Suu Kyi

Symbole de la démocratie puis paria sur la scène internationale, elle est désormais une cible aux mains de l’armée birmane. Prix Nobel de la paix en 1991, « la Dame de Rangoun» est tombée en disgrâce en 2017 pour avoir pactisé avec ses anciens bourreaux de la junte militaire en ne condamnant pas le massacre de la minorité musulmane rohingya. Renversée en février, inculpée à de multiples reprises ces derniers mois, condamnée en décembre et une nouvelle fois ce lundi 10 janvier 2022, l’ex-chef du gouvernement risque, à 76 ans, plus de cent ans de prison. Retour sur un destin tumultueux fait de combats et de sacrifices, de contradictions et de volte-face.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles