<p>Dans les archives de Match</p> - Dino Scala, le violeur de l'aube

Pascal Rostain / Paris Match; AFP

En 2018, Match enquêtait sur Dino Scala, violeur en série actuellement jugé devant les assises du Nord... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.

Trente ans de viols et agressions sexuelles, 56 victimes de 13 à 48 ans : le procès de Dino Scala s'est ouvert vendredi devant les assises du Nord . Surnommé le «violeur de la Sambre» pour ses crimes commis sur un rayon de moins de 30 km autour de cette rivière, traversant la frontière franco-belge, cet ancien ouvrier et entraîneur de clubs locaux de football a reconnu une partie des faits. Le violeur en série comparaît jusqu'au 1er juillet pour 17 viols, 12 tentatives de viol et 27 agressions ou tentatives d'agression sexuelle.

Trente années durant, il a terrorisé et violé des femmes selon le même mode opératoire. Les victimes sont presque systématiquement agressées à l'aube, en hiver, généralement sur la voie publique, saisies par derrière, traînées à l'écart, menacées d'un couteau. Trente années sans jamais se faire prendre, malgré les investigations, les comparaisons d'ADN… Trente années jusqu'à l'agression d'une adolescente en février 2018 en Belgique. Confondu par la présence de sa voiture, Dino Scala, père de cinq enfants, sera arrêté quelques semaines plus tard, à la stupeur de son entourage. Notre reporter Pauline Lallement avait alors enquêté sur ce monstre de l’aube, tapi dans l’ombre d’un homme que personne ne soupçonnait.

Voici le reportage consacré aux crimes de Dino Scala, tel que publié dans Paris Match en 2018.

Découvrez Rétro Match, l'actualité à travers les archives de Match...

Paris Match n°3591, 8 mars 2018

Le violeur de l’aube

Par Pauline Lallement

Un brave homme. Bon père, bon époux, entraîneur de foot infatigable, copain dévoué. Totalement inconnu des services de police. Employé modèle, il commettait ses crimes près de chez lui, à Pont-sur-Sambre (Nord), dans un rayon de 15 kilomètres avant(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles