<p>Dans les archives de Match</p> - La confession de Maxime Brunerie, l’homme qui voulait tuer le président Chirac

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il y a 20 ans, Maxime Brunerie tentait d’assassiner Jacques Chirac lors du défilé du 14 Juillet. En 2011, il s’était confié à notre magazine... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.

Il a failli commettre l'irréparable. Le 14 juillet 2002, Maxime Brunerie a tiré sur Jacques Chirac qui descendait les Champs-Elysées pour la traditionnelle parade nationale. Son histoire est celle d'un jeune homme qui rate son adolescence, tente de tuer le président de la République, n'arrive pas à mettre fin à ses jours, prend finalement dix ans de prison, et découvre le grand amour. Las de l'ennui qui pèse sur sa modeste famille banlieusarde, le bon élève s'est laissé aller à flirter avec l'extrême droite et à rêver d'émotions fortes qui l'arracheraient à l'anonymat d'une vie préprogrammée d'enfant de la classe moyenne. Le meurtre d'une personnalité devait couronner son parcours de désespéré. Maxime est sorti de la prison du Val-de-Reuil le 3 août 2009. Un an et demi plus tard, il rencontre Delphine à qui il dit tout. En 2011, Maxime Brunerie publiait «Une vie ordinaire : je voulais tuer Chirac », pour cette fois s'expliquer devant la France entière ; et dans Match.

Voici l'interview de Maxime Brunerie, telle que publiée dans Paris Match en 2011.

Découvrez Rétro Match, l'actualité à travers les archives de Match...

Paris Match n°3233, 2 mai 2011

La nouvelle vie de Maxime Brunerie

Interview Anne-Cécile Beaudoin

L’homme qui a tiré sur Jacques Chirac raconte son itinéraire de paumé, la prison et, aujourd’hui, sa chance qui s’appelle Delphine.

«L’amour a pris le pas sur la haine. La semaine dernière, Maxime et Delphine reviennent sur le lieu de leur rencontre, à la sortie du Café d’Edgar à Paris.» - Paris Match n°3233, 2 mai 2011
«L’amour a pris le pas sur la haine. La semaine dernière, Maxime et Delphine reviennent sur le lieu de leur rencontre, à la sortie du Café d’Edgar à Paris.» - Paris Match n°3233, 2 mai 2011

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles