<p>Dans les archives de Match</p> - En 1976, avec Chirac «super-crack» au congrès fondateur du RPR

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Il y a 45 ans, Jacques Chirac fondait le RPR, sa machine pour remporter la présidentielle... Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.

Été 1976. Le divorce de Chirac et Giscard est acté. Après une année de tensions entre le camp gaulliste et le jeune président centriste, le Premier ministre quitte Matignon avec fracas, dénonçant le peu de moyens politiques laissés au chef du gouvernement par l’Elysée. Sa liberté retrouvée, Jacques Chirac se met en ordre de marche. À l’automne, le député revient devant les électeurs et remporte dès le premier tour sa circonscription de Corrèze dans une législative partielle provoquée pour l’occasion par son suppléant.

Deuxième étape, réaffirmer son pouvoir sur le camp gaulliste. À l’automne, Chirac convoque des Assises extraordinaires de l’UDR (Union pour la Défense de la République) avec l’ambition de rénover le parti. Le 5 décembre 1976, Chirac est élu, avec 96% des votes, à la tête de la nouvelle formation, le Rassemblement pour la République, le RPR, devant 60 000 militants chauffés à blanc réunis au parc des Expositions de la porte de Versailles ; et devant notre journaliste Jean Cau, témoin de la ferveur des chiraquiens, qui recueillera également les confidences-programme du «super-crack». Bientôt, Chirac se lancera dans une troisième étape de sa conquête du pouvoir : la mairie de Paris...

Voici le reportage consacré à la création du RPR, tel que publié dans Paris Match en 1976.

Découvrez Rétro Match, l'actualité à travers les archives de Match...

Paris Match n°1438, 17 décembre 1976

« J’ai vu super-crack » : Le jour de Chirac

Par Jean Cau

Plébiscité par ses fidèles, oint par Debré et approuvé par les hochements de pipe d'Edgar Faure… C'était le 5 décembre, j'étais avec les 60000 chauffés à blanc.

(...)
Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles