Pêche/UE: Jersey prolonge de 3 mois les licences des pêcheurs français

·2 min de lecture
PÊCHE/UE: JERSEY PROLONGE DE 3 MOIS LES LICENCES DES PÊCHEURS FRANÇAIS

PARIS (Reuters) - L'île anglo-normande de Jersey, dans la Manche, a proposé à la France de prolonger de trois mois les licences temporaires accordées aux navires français pour l'accès aux eaux de la région dans le cadre des discussions sur le respect de l'accord commercial post-Brexit conclu entre Londres et Bruxelles.

Ces licences devaient en principe expirer le 30 juin.

"J'espère que ce délai supplémentaire permettra de réels progrès (dans les négociations)", a déclaré le ministre de l'Environnement de Jersey, John Young.

Le respect de l'accord commercial post-Brexit conclu entre Londres et Bruxelles fait actuellement l'objet de discussions en raison notamment des restrictions unilatérales imposées aux professionnels français pour l'accès aux eaux britanniques.

Le mois dernier, le Royaume-Uni a envoyé deux navires de patrouille de la Navy au large de l'île anglo-normande, la France ayant laissé entendre qu'elle pourrait couper l'électricité alimentant l'île. Des pêcheurs français avaient aussi menacé de bloquer le port.

"On avance ! Prolongation de trois mois annoncée par #Jersey des licences accordées aux bateaux français. Nous continuons à défendre nos pêcheurs, leurs intérêts, l’avenir de la pêche française. En faisant pleinement respecter les accords qui nous engagent Européens et Britanniques", s'est félicité sur Twitter Clément Beaune, le secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes.

"#Jersey a enfin accepté la prolongation de trois mois des licences provisoires ! Une bouffée d'air frais pour nos pêcheurs français. Notre objectif désormais: continuer à protéger leurs droits et veiller à ce qu'ils puissent poursuivre leur activité au-delà du 30 septembre", a réagi pour sa part Annick Girardin, la ministre française de la Mer.

(Reportage Richard Lough; avec la contribution de Sudip Kar-Gupta et Gareth Jones, rédigé par Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault et Jean-Michel Bélot)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles