Pêche : les pêcheurs français annoncent des blocages pour vendredi

·1 min de lecture
Les pêcheurs français ont décidé de bloquer les ports et le tunnel sous la Manche vendredi pour signifier leur mécontentement.
Les pêcheurs français ont décidé de bloquer les ports et le tunnel sous la Manche vendredi pour signifier leur mécontentement.

Un « coup de semonce ». Les pêcheurs français, qui n?ont toujours aucune nouvelle de leurs licences de pêche dans les eaux britanniques, en raison du conflit post-Brexit entre Londres et Paris, ont décidé de frapper fort et de mettre en place une mobilisation vendredi 26 novembre. Le comité national des pêches français a ainsi annoncé le blocage vendredi des accès à trois ports de la Manche et au tunnel sous la Manche pour les marchandises.

« Nous ne voulons pas l?aumône, nous voulons seulement récupérer nos licences. Le Royaume-Uni doit respecter l?accord post-Brexit. Trop de pêcheurs sont encore sur le carreau », a déclaré Gérard Romiti, le président du comité national lors d?une conférence de presse.

« Cela fait onze mois qu?on attend la bouche ouverte »

Les pêcheurs bloqueront en mer l?arrivée des ferrys dans trois ports de la Manche : Saint-Malo, Ouistreham et Calais. Sur terre, ils bloqueront également l?accès des camions de marchandises au terminal fret du tunnel sous la Manche pendant quelques heures. « Cela fait onze mois qu?on attend la bouche ouverte. La patience des professionnels a des limites. Nous espérons que ce coup de semonce sera entendu », a ajouté Gérard Romiti, n?excluant à l?avenir « aucune action ».

À LIRE AUSSIPêche : entre la France et le Royaume-Uni, qui est mené en bateau ?

Ce mouvement est une réponse à l?attitude « provocatrice » et « humiliante » des Britanniques. « Cette question des licences est l?arbre qui cache la forêt : de [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles