Pêche: La France dénonce de nouvelles conditions d'accès imposées par Londres

·2 min de lecture
PÊCHE: LA FRANCE DÉNONCE DE NOUVELLES CONDITIONS DE LONDRES

PARIS (Reuters) - La France a menacé mardi de prendre des mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni à la suite de nouvelles conditions imposées par les autorités britanniques aux pêcheurs français au large des îles anglo-normandes, contraires selon elle à l'accord commercial post-Brexit conclu entre Bruxelles et Londres.

Le Royaume-Uni a délivré vendredi des licences de pêche à 41 navires qui délimitent notamment les zones et le nombre de jours en mer et définissent le type d'engins à utiliser pour les pêcheurs français au large de Jersey et Guernesey.

Interrogée sur le sujet mardi lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement à l'Assemblée nationale, la ministre de la Mer, Annick Girardin, s'est déclarée "révoltée" par ces conditions d'accès "décidées unilatéralement et sans explications".

"Ces nouvelles conditions sont nulles et non avenues, elles n'ont pas à être mises en application et je resterai inflexible", a ajouté Annick Girardin.

"Dans l'accord (post-Brexit), il y a des mesures de rétorsion et nous sommes prêts à les utiliser", a-t-elle averti. "L'Europe, la France, a des moyens. (...) En ce qui concerne Jersey, je rappellerai par exemple le transport d'électricité par câble sous-marin. Même si je regrette que nous devions en arriver là, on le fera s'il faut le faire."

"Régulièrement, Clément Beaune comme moi, au nom du gouvernement, nous montons au créneau, nous ne lâcherons rien: l'accord, que l'accord de décembre dernier", a insisté Annick Girardin.

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes avait prévenu il y a une semaine que les Européens seraient "aussi brutaux que nécessaire" face au Royaume-Uni pour que le pays respecte ses engagements à leur égard après sa sortie de l'Union.

(Jean-Stéphane Brosse)