La coquille Saint-Jacques pêchée en plongée

·1 min de lecture
© Europe 1

La balade du dimanche avec vous Marion Sauveur. Chaque semaine, vous nous faites découvrir ou redécouvrir les produits du terroir. Aujourd'hui, direction la Bretagne : la baie de Saint-Brieuc.

Je vous emmène pêcher la coquille Saint-Jacques mais pas n’importe comment… en plongée bouteille! Une pêche artisanale, à la main : les coquilles Saint-Jacques sont ramassées une par une. 

Mais comment est-ce qu’elles sont ramassées habituellement ? 

La coquille Saint-Jacques se pêche en grande majorité à la drague. Une drague est une sorte de râteau en métal avec des dents qui s’enfoncent dans le sable… et racle les fonds pour déloger les coquilles mais pas que ! Des étoiles de mer, des oursins ou encore des petits crustacés.

En plongée bouteille, la pêche n’a aucun impact sur les fonds. Les pêcheurs sortent à deux en combinaison, équipés de leurs bouteilles, palmes et lampes frontales. Comme Victor Coutin, l’un des 10 pêcheurs-plongeurs dans les Côtes d’Armor :"La pêche en plongée a un impact un peu moindre que les autres types de pêche comme la drague. nous, on prélève vraiment que de la coquille Saint-Jacques et le reste on le laisse au fond. la coquille s’ensouille dans le sable  donc  elle est à fleur de sable et on voit assez bien la démarcation. L’avantage c’est qu’on les sélectionne,  on peut les calibrer, dedans il y aura pas de sable parce que la coquille quand elle est dans les dragues et racler sur le sable elle peut s’ensabler."

"La coquille va pas s’épuiser à  par exemple s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles