Pétrole russe : plafonner le prix aurait de «graves conséquences», avertit Vladimir Poutine

© Mikhail METZEL / SPUTNIK / AFP

Le président russe Vladimir Poutine  a mis en garde jeudi contre de "graves conséquences" en cas de plafonnement du prix du pétrole russe, alors que les pays favorables à une telle mesure doivent bientôt annoncer leur décision. "De telles actions vont à l'encontre des principes des relations commerciales et vont très probablement aboutir à de graves conséquences pour le marché énergétique mondial", a déclaré Vladimir Poutine, lors d'un entretien téléphonique avec le Premier ministre irakien, Mohamed Chia al-Soudani, selon un communiqué du Kremlin.

La coalition des Etats souhaitant imposer un plafonnement du prix du pétrole russe, qui regroupe le G7, l'Union européenne et l'Australie, devrait annoncer la limite envisagée "dans les prochains jours", a déclaré mardi un responsable du Trésor, le ministère américain des Finances. L'objectif est d'arriver à un prix maximal pour les hydrocarbures russes qui puisse être mis en place avant l'entrée en vigueur de nouvelles sanctions européennes, prévues à partir du 5 décembre.

Un nouveau train de sanctions de l'UE

Ce nouveau train de sanctions prévoit notamment d'interdire aux assureurs et réassureurs de couvrir le transport maritime de pétrole russe, les opérateurs européens devant être exemptés en cas d'accord si le pétrole est vendu à un prix inférieur ou égal au plafond préétabli.

>> LIRE AUSSIPour Vladimir Poutine, le monde entre dans sa décennie «la plus dangereuse»

 

Plafonner le prix du pétrole vendu par la Russie doit...


Lire la suite sur Europe1