Pétrole : l'Opep+ baisse drastiquement ses quotas de production pour soutenir les prix

Les pays de l'Opep+ réunis mercredi à Vienne ont décidé d'une coupe draconienne de leurs quotas de production de deux millions de barils par jour pour le mois de novembre.

L'Opep+, de retour à Vienne mercredi 5 octobre pour la première fois depuis mars 2020, a voulu marquer le coup : elle a décidé d'une coupe drastique des quotas de production de pétrole pour soutenir les prix au risque de froisser la Maison Blanche.

Les treize membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), menés par l'Arabie saoudite, et leurs dix partenaires conduits par la Russie ont convenu d'une baisse de "deux millions" de barils par jour pour le mois de novembre, a annoncé l'alliance dans un communiqué.

"C'est la réduction la plus importante depuis le début de la pandémie", a réagi dans une note Srijan Katyal, de la société de courtage ADSS. Elle va probablement "doper les prix", a-t-il ajouté, à l'encontre des efforts des Occidentaux pour enrayer la flambée des coûts de l'énergie pesant sur la croissance mondiale.

>> Opep+ : pourquoi l’Arabie saoudite s’apprête à faire grimper les prix du pétrole

Vers une nouvelle flambée des prix ?

Cette décision intervient "juste au moment où les consommateurs poussaient un soupir de soulagement", les prix à la pompe ayant fortement reculé depuis cet été, rappelle Craig Erlam, d'Oanda.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE24

Lire aussi:
Opep+ : pourquoi l’Arabie saoudite s’apprête à faire grimper les prix du pétrole
Flambée des prix des hydrocarbures : quelles alternatives au pétrole et au gaz russe ?