Pétrole: L'Iran voit des signes favorables à l'extension de l'accord

Bijan Zanganeh (photo), le ministre iranien du Pétrole, a déclaré avoir reçu des signes positifs émanant de l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) et des pays non-membres du cartel en faveur d'une prolongation de l'accord d'encadrement de la production, à laquelle Téhéran est également favorable. /Photo d'archives/REUTERS/Heinz-Peter Bader

TEHERAN (Reuters) - Le ministre iranien du Pétrole a déclaré avoir reçu des signes positifs émanant de l'Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) et des pays non-membres du cartel en faveur d'une prolongation de l'accord d'encadrement de la production, à laquelle Téhéran est également favorable.

Les ministres de l'Opep doivent se rencontrer en mai à Vienne dans le cadre de consultations sur une éventuelle prolongation de cet accord.

Les cours de l'or noir ont terminé en hausse vendredi, même si le Brent a perdu 2,1% et le WTI 2,9% sur l'ensemble du mois d'avril, les investisseurs espérant que l'accord soit prolongé suffisamment longtemps pour réduire une offre excédentaire.

"Au cours de ces derniers jours, nous avons reçu des signes positifs des pays membres de l'Opep et des pays non membres signataires de l'accord pour l'étendre au second semestre 2017", a déclaré Bijan Zanganeh samedi à la presse.

Zanganeh a rendu les Etats-Unis responsables d'un manque d'investissements étrangers dans le secteur pétrolier iranien, évoquant des pressions sur les compagnies internationales.

"Ils (les Etats-Unis) ne peuvent pas nous arrêter, personne ne peut arrêter le développement de nos activités pétrolières et gazières mais (...) ils peuvent les freiner", a-t-il dit.

Par l'accord de 2015, l'Iran s'est engagé à ne jamais mettre au point ou acquérir l'arme atomique, en échange de la levée de la plus grande partie des sanctions internationales imposées au pays.

Mais des sanctions économiques américaines unilatérales constituent notamment des obstacles aux investissements étrangers en Iran.

(Alissa de Carbonnel; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages