Pétrole: Aramco lève 12,4 milliards de dollars pour l'utilisation de ses oléoducs

·1 min de lecture

Le géant pétrolier saoudien Aramco lève près de 12,4 milliards de dollars avec un consortium mené par le fonds américain EIG Global Energy Partners pour l'utilisation de son réseau d'oléoducs. Un investissement stratégique pour le royaume d'Arabie saoudite, qui a besoin d’attirer les investisseurs pour diversifier son économie.

Avec cette opération d'envergure, Aramco, premier exportateur de brut au monde, va créer une coentreprise menée par le fonds américain EIG Global Energy Partners. Elle sera baptisée Aramco Oil Pipelines Compagny. Le consortium (dont la composition n'a pas été détaillée) et EIG détiendront 49% des parts de la nouvelle entreprise, contre 51% pour Aramco. Le Saoudien gardera donc la main sur son réseau d’oléoducs. Il va le louer pendant 25 ans et encaissera donc 12 milliards et 400 millions de dollars.

En contrepartie, Aramco devra payer des droits d'utilisation sur le volume de brut qui transite par son réseau, sans restriction de quantité. Avec ce contrat, l’État saoudien veut engranger des revenus pour diversifier son économie et financer les méga projets du prince héritier Mohammed ben Salman.

Financièrement, l'Arabie saoudite est très dépendante des hydrocarbures, une manne qui a souffert de la pandémie de Covid-19. Les prix du pétrole se sont effondrés et Aramco, la poule aux œufs d’or du Royaume, a perdu près de 50 milliards de dollars en 2020, soit près de la moitié de ses bénéfices nets.

L'accord sur le réseau d'oléoducs marque un tournant pour le pays. Et c’est, selon Aramco, « un des plus importants » contrat pétrolier dans le monde.