Une pétition réclame une enquête sur la façon dont la police a géré l'affaire Petito

·2 min de lecture

Une pétition lancée fin octobre réclame une enquête sur la façon dont la police a géré l’affaire Gabby Petito.

Près de 3500 personnes ont déjà signé une pétition en ligne, lancée afin d’ouvrir une enquête sur la police de North Point, en Floride. Cette dernière a été chargée de suivre l’affaire Gabby Petito mais a, aux yeux de certains, manqué à son devoir. La jeune Gabby, âgée de 22 ans, a été retrouvée morte le 19 septembre dans un parc du Wyoming. Son fiancé, Brian Laundrie, était rentré chez lui le 1er septembre, sans elle, après avoir voyagé ensemble durant deux mois à travers les parcs nationaux américains. Il avait dès lors refusé de dire où elle se trouvait et ensuite lui-même disparu avant d’être retrouvé mort dans une réserve naturelle de Floride. Fin octobre, la police North Point, a reconnu avoir fait une erreur dans l’enquête.

Le 13 septembre, il a quitté le domicile de ses parents en voiture. La police à l’époque a cru l’avoir vu rentrer quelques jours plus tard. Pourtant, ses parents ont signalé sa disparition le 17 septembre et la police a alors compris qu’elle avait confondu le jeune homme avec sa mère, qui portait une casquette de baseball. «Quand la famille a signalé sa disparition, c’était nouveau pour nous d’apprendre qu’ils avaient perdu sa trace. Nous pensions avoir vu Brian rentrer chez lui le mercredi», a déclaré Josh Taylor, porte-parole de la police de North Port, à Wink News. «Ils sont bâtis de la même manière» avec sa mère, a-t-il ajouté. Une erreur qui a peut-être eu de lourdes conséquences puisque les restes de Brian Laundrie ont été retrouvés mi-octobre dans la réserve naturelle de Carlton, où il avait été vu pour la dernière fois. «Cette pétition vise uniquement à amener le gouverneur DeSantis à ouvrir une enquête interne sur cette affaire, mais l'objectif global est d'apporter un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles