Présidentielle 2022:

Éric Ciotti et Valérie Pécresse qualifiés pour le second tour du congrès LR

Une pétition anti-chasse atteint les 100.000 signatures et va être portée au Sénat

·3 min de lecture

En réponse, le Sénat a annoncé la création d'une "mission conjointe" entre les commissions des Affaires économiques et des Lois afin d'examiner les propositions de la pétition.

"Morts, violences et abus liés à la chasse: plus jamais ça!" Cette pétition, publiée le 10 septembre dernier sur le site du Sénat, a dépassé les 100.000 signatures ce vendredi. Elle a été déposée par le collectif "Un jour un chasseur", créé après la mort de Morgan Keane, un jeune homme de 25 ans abattu par erreur par un chasseur alors qu'il coupait du bois dans son jardin. 

Selon le règlement de la plateforme e-pétitions, créée par le Sénat en janvier 2020, les pétitions ayant recueilli au moins 100.000 signatures dans un délai de 6 mois sont transmises à la conférence des présidents. 

"Mission conjointe" du Sénat

Une mesure que le Sénat entend respecter. Mardi, la chambre haute du Parlement a annoncé dans un communiqué de presse son intention d'examiner "en profondeur" et "loin de l'émotion et de l'agitation pré électorale, la question de la sécurité à la chasse" grâce à une "mission conjointe" entre les commissions des Affaires économiques et des Lois.

"Nous partageons pleinement la douleur des familles de victimes et tout doit être fait pour éviter de tels drames", a affirmé la présidente de la commission des Affaires économiques, Sophie Primas.

Mais d'après la sénatrice, "rien ne sert de jeter l'anathème sur les chasseurs, il faut étudier et mettre en place les solutions efficaces et éprouvées".

Une série de drames

Car l'émotion est forte en France après une kyrielle d'accidents liés à la chasse. Fin octobre, un automobiliste a été touché au cou par la balle d'un chasseur alors qu'il circulait entre Rennes et Nantes. Il est mort de ses blessures à l'hôpital. Seulement deux jours plus tôt, un jeune homme en balade avec sa mère à Vallières-sur-Fier en Haute-Savoie a été atteint d'une balle de fusil au niveau de thorax

Jeudi, un homme de 47 ans a été gravement blessé au visage à Montauban lors d'un accident de chasse. L'an dernier, d'après les chiffres de l'Office français de la biodiversité, on a recensé 141 victimes de la chasse, et déploré onze morts

Interdire la chasse certains jours de la semaine

Ces drames se sont imposés dans le débat public et Yannick Jadot, candidat EELV à la présidentielle, a formulé le souhait d'interdire la pratique pendant les week-ends et vacances scolaires. Une proposition proche de celle de la pétition du collectif "Un jour un chasseur" qui souhaite notamment "l'interdiction de la chasse le dimanche et le mercredi, sur l'ensemble du territoire français et sans possibilité aucune de dérogation". 

Le collectif demande aussi un "renforcement" des "règles de sécurité", un "réel contrôle et suivi des armes sur le territoire national" ainsi que "des sanctions pénales systématiques en réponse à tout incident survenu lors d’une action de chasse". 

Pour François-Noël Buffet, président LR de la commission des Lois, "il faut sortir du débat pour ou anti-chasse et aller au fond des choses". "La chasse est une activité légale et populaire dans notre pays. Elle doit être sûre pour les non-chasseurs comme pour les chasseurs. L'utilisation d'armes à feu implique évidemment une sécurité renforcée", a-t-il ajouté.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - VOICI : Anouchka Delon pousse un gros coup de gueule contre les chasseurs sur Instagram :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles