Pérou: perquisition au domicile de la présidente Boluarte en plein scandale autour de montres Rolex

Le domicile de la présidente péruvienne, Dina Boluarte, a été perquisitionné samedi peu après minuit dans le cadre d'une enquête pour enrichissement illicite portant sur des montres de luxe qu'elle est soupçonnée de ne pas avoir déclaré dans son patrimoine. Le siège du gouvernement a également été perquisitionné.

Dans un bref message sur le réseau X, la présidence du Pérou a indiqué que l'opération au siège du gouvernement s'était déroulée « normalement et sans incident ». Des policiers ont pénétré peu après minuit dans la maison de Dina Boluarte, à Surquillo, dans l'est de Lima, après avoir forcé la porte à l'aide d'une barre de fer, selon les images de la télévision. D'autres images montrent la police cerner son domicile et former une barrière humaine pour empêcher le trafic automobile dans les rues adjacentes.

Selon un document de la police, auquel l'AFP a eu accès, une quarantaine d'agents et de magistrats ont été mobilisés « dans le but de fouiller la maison et saisir les montres Rolex ». Le siège du gouvernement a été perquisitionné quelques heures plus tard.

Samedi dans la journée, la présidente péruvienne Dina Boluarte a qualifié la perquisition samedi à son domicile d'« arbitraire et abusive », dénonçant « le harcèlement » du parquet avec son enquête pour enrichissement illicite portant sur des montres de luxe qu'elle est soupçonnée de ne pas avoir déclaré dans son patrimoine.


Lire la suite sur RFI