Pérou: la justice ordonne la démolition d'un hôtel en construction à Cuzco

À Cuzco, ancienne capitale de l’empire Inca, la justice vient d’ordonner la démolition de l’hôtel Four Points Sheraton, dont la construction est déjà très avancée. Les promoteurs devront également reconstruire sur place les cinq terrasses incas détruites lors de la construction.

Avec notre correspondant à Quito, Éric Sanson

Depuis des années, les sept étages et trois sous-sols de l’hôtel en construction font mauvais ménage avec les édifices coloniaux souvent construits sur des murs incas près de la place d’Armes. Les colonnes de béton et les murs de briques doivent être démolis car ils violent les normes de conservation du centre historique de Cuzco, patrimoine mondial de l’humanité. Dans cette zone, il est de surcroît interdit de construire des immeubles de plus de deux étages.

Pour sa défense, la société immobilière R&G qui construit l’hôtel indique que tous ses documents sont en règle, et notamment le permis de construire délivré par la mairie. Cet argument a cependant été rejeté par la justice qui note qu’un permis de construire violant les normes de construction qu’il est censé défendre n’est pas acceptable.

Cinq terrasses incas à reconstruire

La justice a de surcroît condamné les promoteurs à reconstruire cinq terrasses incas détruites pendant la construction et parfois remontées sur les murs intérieurs de l’hôtel comme une sorte de parement.

À lire aussi : Pérou: l'hôtel Sheraton de Cuzco condamné à être en partie démoli

Très en pointe dans ce combat, la Commission de Juristes de Cuzco s’est félicitée de ce jugement. Ironie du sort, ce dernier doit être exécuté par les fonctionnaires de la direction décentralisée du ministère de la Culture que la construction de cet hôtel n’a jamais vraiment troublés alors que leurs bureaux sont juste en face.