Et si le Pérou était le vrai porte-bonheur des Bleus et de Deschamps ?

C.Si. et O.O.

Adversaire des Bleus en phase de poules, le Pérou a jusqu’ici systématiquement croisé la route du futur champion du monde.


A chaque fois que le Pérou participe à un Mondial, il rencontre le futur champion du monde. La statistique faisait au mieux sourire il y a deux semaines à la veille du match face aux Bleus en phase de poules (victoire 1-0).

Maintenant que l’équipe de France s’apprête à disputer finale de la Coupe du monde 2018, difficile ne pas vouloir que la série se prolonge et faire la passe de cinq.

Retour sur les duels ayant opposés los Incas aux futurs vainqueurs de l’épreuve.

1930 : à jamais les premiers

Face à l’Uruguay, le Pérou n’a déjà plus le droit à l’erreur lors de la première Coupe du monde de l’histoire. Battu par la Roumanie dans un groupe comportant trois équipes (3-1), les Péruviens sont également défaits par le pays organisateur, qui soulèvera le trophée en battant l’Argentine en finale au Stade Centenario de Montevideo (4-2). Le Pérou est donc le premier pays à être battu par un champion du monde.

1970 : défaite logique face au Brésil de Pelé

Pour leur deuxième participation, les Péruviens réussissent à se qualifier pour les quarts de finale. Les Sud-Américains s’inclinent finalement face au voisin brésilien (4-2), porté par Tostao, Rivelinho et Jairzinho. Le Brésil l’emportera en finale contre l’Italie (4-1).


1978 : corrigé par l’Argentine, dans un contexte hostile

Après une phase de poules maîtrisée, le Pérou, qui termine premier devant les Pays-Bas, se qualifie pour une seconde phase. Défaits pour les deux premiers matches, les Péruviens défient l’Argentine, qui doit l’emporter par quatre buts d’écart terminer premier. L’Albiceleste va finalement corriger les Péruviens (6-0), avant de remporter sa première Coupe du monde quelques jours plus tard face aux Pays-Bas (3-1 après prolongations). Une rencontre entachée de soupçons d’arrangement, le régime militaire argentin de Videla alors en place ayant absolument besoin d’un succès.


1982 : éliminé (...) Lire la suite sur LeParisien.fr

Croatie-Angleterre : les enfants des Croates s’amusent sur la pelouse après le match
Croatie - Angleterre : Mario Mandzukic, l’étoffe du héros
Coupe du monde : les Croates peuvent-ils briser le rêve Bleu en finale ?
Coupe du monde : Liam Gallagher diffuse Croatie-Angleterre pendant son concert
Coupe du monde : la Croatie rejoint la France en finale