"Dans cette période, c'est un début de renaissance" : le parvis de Notre-Dame de nouveau accessible au public

Jérôme Jadot

Plus d’un an après l’incendie, le parvis de Notre-Dame a rouvert au public dimanche. Jusqu’à présent, le parvis était inaccessible à cause d’une pollution au plomb liée au sinistre.

Sur le parvis de Notre-Dame de Paris, de nouveau accessible, on lève à nouveau les yeux pour admirer l’imposante façade baignée de soleil. Les abords les plus proches de la cathédrale sont encore cloturés pour le chantier, depuis l'incendie de la cathédrale, mais Evelyne, 73 ans, a tenu à venir dès qu’elle a appris la nouvelle. Elle se tient là, le regard embué rivé sur les deux tours. "A la fois, ça me réjouit si je puis dire, mais ça m'émeut beaucoup !, confie-t-elle. Surtout un jour comme celui-ci, jour de Pentecôte. Mais enfin, c'est quand même déjà un espoir qui se précise, dans cette période, un début de renaissance."

Renaissance, c’est aussi le mot employé par la maire de Paris, venue se féliciter de cette réouverture, aux côtés du ministre de la Culture, de l’archevêque de Paris, et devant de nombreux journalistes, sans grand respect de la distanciation physique. Le recteur de la Cathédrale Mgr Patrick Chauvet se réjouit aussi du retour du public. "Avant l'incendie, il y avait 20 millions de personnes par an qui passaient sur ce lieu, et donc c'était un peu un forum, le lieu d'une rencontre de tous les pays, explique-t-il. Il y en a qui se parlaient, qui se découvraient, et donc je crois que c'était important aussi que les gens puissent refaire une démarche culturelle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi