Pépita victime de racisme à "Pyramide" ? Indignation, contre-indignation, et grande confusion

·1 min de lecture

L'émission Quotidien a exhumé ce mardi 30 mars une séquence du jeu "Pyramide" dans laquelle l'animatrice est comparée à un chimpanzé. Pépita a expliqué ne pas s'être sentie victime de racisme, ce qui lui a valu d'être traitée de "négresse de maison" par des internautes. Les détracteurs des militants antiracistes y voient une preuve de leur racisme.

En une brique : confusion. Ce mardi 30 mars, l'émission Quotidien, de TMC, passait en revue dans une chronique rétro baptisée "Canap95" de nombreuses séquences télévisées du milieu des années 90. Parmi elles, un extrait du jeu télévisé "Pyramide" a retenu l'attention des internautes : on y voit la coanimatrice noire, Pépita, comparée à un chimpanzé figurant sur une carte postale. "Oh c'est vous en photo Pepit', sur la carte postale", lance une voix off. "Je me reconnais", répond l'animatrice.#Canap95 : Le jeu télévisé qui cartonnait, c'était "Pyramide", où Pepita distribuait les cadeaux aux gagnants. Et aujourd'hui, en revoyant les images, on se dit que ça devait pas être facile tous les jours pour elle... pic.twitter.com/WdAq85A2Fw— Quotidien (@Qofficiel) March 30, 2021 Évidemment, cette séquence, ainsi que celles qui la précèdent dans le montage de TMC, provoqueraient aujourd'hui, et à raison, un tollé généralisé. Il suffit pour s'en convaincre de mesurer l'indignation provoquée par cette archive sur Twitter. Indignation prise à revers par la principale intéressée dans l'affaire, à savoir Pépita...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Salariés et clients surveillés : Ikea et ses anciens P.-D.G. jugés à Versailles pour "espionnage"

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

"La double peine" : la réforme de l'assurance chômage indigne les syndicats

Christian Jacob indigné, Julien Bayou satisfait : les réactions à la condamnation de Sarkozy

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex