Publicité

Pénuries de médicaments : Emmanuel Macron a-t-il perdu la notice ?

Le fléau des pénuries de médicaments n’est pas nouveau : en Europe, elles ont été multipliées par 20 en 20 ans. Face à une telle situation, les professionnels du secteur ne cessent de tirer la sonnette d’alarme.

Dernière action en date : une pétition lancée par le syndicat des pharmaciens des Alpes-Maritimes adressée directement au président Macron. Parmi les principaux produits concernés : les antibiotiques et les antidiabétiques pour lesquels la France était censée disposer de stocks suffisants selon l’ex Ministre de la Santé, Aurélien Rousseau.

Dès fin 2023, une liste

de médicaments critiques

a été établie au niveau européen

En septembre 2020, mon rapport sur les pénuries de médicaments était adopté par le Parlement européen. Alors que tous les acteurs se retrouvaient dans les solutions avancées - relocalisations industrielles via des incitations fiscales et financières, constitution d’une réserve commune de médicaments essentiels, lutte contre la compression des prix, mise en place d’un suivi permanent et en temps réel de l’état des stocks au niveau européen, etc. -, l’Union européenne n’a mis que trop de temps à agir concrètement. En octobre 2023, la Commission européenne a enfin publié son plan d’actions, avec certaines mesures d’application immédiate :

  1. Dès fin 2023, une liste de médicaments critiques a été établie au niveau européen. Elle permettra aux États membres de concentrer leurs actions sur les médicaments les plus essentiels.

  2. Un mécanisme de solid...


Lire la suite sur LeJDD