La pénurie de semi-conducteurs provoque l'arrêt de l'usine Stellantis de Rennes : la CFDT s'inquiète pour les salaires

franceinfo
·1 min de lecture

La production de l'usine Stellantis, le groupe né de la fusion de PSA et de Fiat Chrysler, de Rennes-La Janais, sera quasiment à l'arrêt à partir de lundi 19 avril jusqu'à vendredi prochain en raison d'une pénurie en semi-conducteurs dans le monde entier. "On ne s'attendait pas à une semaine de coupure", a réagi Laurent Valy, secrétaire du comité social et économique et secrétaire de section CFDT de cette usine lundi sur franceinfo. Il s'inquiète pour les salaires. Environ 2 000 personnes travaillent dans cette usine.

franceinfo : Est-ce que vous aviez déjà connu ça, toute une usine à l'arrêt pour des problèmes d'approvisionnement ?

Laurent Valy : Cette pénurie mondiale des semi-conducteurs, ces petits composants électroniques indispensables pour produire les voitures, les PC, les téléphones, les consoles, on l'a au-dessus de la tête depuis quelques temps. Mais on ne s'attendait pas à une semaine de coupure.

Qui est responsable selon vous ?

Il y a deux facteurs importants pour cette crise mondiale, la pénurie de l'offre, avec quand même une production qui est très axée en Asie.

"Il faut savoir que la production des semi-conducteurs reste très mal répartie dans le monde et clairement, l'Europe est en situation de faiblesse sur ce point."

Laurent Valy

à franceinfo

Au Japon, l'usine Renesas, un des grands fournisseurs pour l'industrie automobile qui représente quand même 30 % du marché, a subi un incendie. En parallèle, on a Huawei, qui a stocké fortement dès 2020 des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi