Pénurie de semi-conducteurs, une crise majeure jusqu'en 2024 ?

Pénurie de semi-conducteurs, une crise majeure jusqu'en 2024 ?
![CDATA[]]

C'est une situation qui dure depuis maintenant plus d'un an. La pénurie de semi-conducteurs fragilise une grande partie de l'économie mondiale, et plus particulièrement celle de l'industrie automobile. Plusieurs prévisions estimaient un retour à la normale pour le deuxième semestre de l'année 2022. Qu'en est-il vraiment ?

Un retour à la normale avant la fin de l'année 2022 ?

Beaucoup de constructeurs espèrent une amélioration significative dans les prochains mois. Les estimations tablent sur un retour à la normale à partir de l'été 2022. Mais cette reprise de la production se fera en douceur. Les différentes études ne prévoient pas un retour à la normale avant le premier trimestre 2023. Les constructeurs, et les différents manufacturiers, se sont organisés afin de maintenir un rythme de production. Mais la situation restera encore tendue jusqu'à la fin de l'année. Le responsable des acquisitions chez Volkswagen, Murat Aksel, a d'ailleurs précisé que cette "situation volatile affectera le secteur au-delà du premier semestre de cette année".

De son côté, le patron de l'entreprise Bosch, premier équipementier mondial, laissait entendre en début d'année qu'il était probable de retrouver un volume d'avant crise dès le début de l'année 2023. La situation est donc vers l'amélioration, même si les constructeurs doivent faire face à de nouvelles pénuries.

"Nous ne pouvons pas gérer la chaîne d’approvisionnement de ces composants clés comme avant" Jim Farley, PDG de Ford

La crise pourrait durer jusqu'en 2024

Si les constructeurs se montrent confiants, les politiques sont eux plus sceptiques. C'est notamment le cas du gouvernement...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles