Pénurie des puces : y-a-t-il un espoir de retour à la normale ?

·1 min de lecture
Pénurie des puces : y-a-t-il un espoir de retour à la normale ?

Qu'on se le dise d'emblée. La pénurie des semi-conducteurs n'est pas prête de finir de si tôt. Et à côté de l'industrie du hardware, c'est bien le secteur de l'automobile qui est le premier à souffrir de la situation actuelle.

A cause des retards de production de puces, les constructeurs doivent s'organiser autrement. Les usines fonctionnent à mi-temps, les commandes prennent du retard... Résultat, certaines voitures à l'instar de BMW ou Ford sont même livrées sans équipements.

Selon un dernier bilan du cabinet AlixPartners, les pénuries ont empêché la production de 7,7 millions de véhicules l'an passé.

Une pénurie qui devrait durer

A en croire certains professionnels du secteur, cette crise et pénurie des semi-conducteurs a malheureusement un risque de continuer tout au long de cette nouvelle année 2022.

Stefan Hartung, le nouveau président de Bosch, s'attend par exemple à une pénurie de semi-conducteurs pendant encore longtemps : "Il faut le dire clairement : la crise des puces n'est pas terminée. En tant qu'industrie allemande, nous dépendons tous massivement de la résolution des problèmes de livraison. Chaque puce manquante peut signifier qu'une direction et, par conséquent, une voiture entière ne peuvent pas être construites. Cela nous coûtera encore beaucoup d'énergie tout au long de l'année 2022".

Du mieux chez les néo-constructeurs

Si les constructeurs classiques peinent à sortir la tête de l'eau, les "néo-constructeurs" comme Tesla tirent tant bien que mal leurs épingles du jeu.

Ces derniers utilisent pour la plupart des...Lire la suite sur Autoplus

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles