Pénurie de puces: Hyundai contraint de suspendre une partie de sa production en Corée du Sud

·2 min de lecture
PÉNURIE DE PUCES: HYUNDAI CONTRAINT DE SUSPENDRE UNE PARTIE DE SA PRODUCTION EN CORÉE DU SUD

SEOUL (Reuters) - Le constructeur automobile sud-coréen Hyundai Motor a annoncé mardi qu'il prévoyait de suspendre temporairement, du 7 au 14 avril, la production d'une de ses usines à Ulsan en Corée du Sud, en raison de la pénurie mondiale de puces électroniques.

"Nous suivons la situation de près afin de prendre rapidement les mesures nécessaires et d'optimiser la production en fonction des conditions d'approvisionnement", a déclaré Hyundai dans un communiqué.

La pénurie de puces empêche notamment la fabrication des systèmes de caméra du SUV Kona et des modules d'énergie électrique de la Ioniq 5, deux véhicules produits dans l'usine numéro une de Ulsan. En temps normal, cette usine produit 311.000 véhicules par an.

Hyundai était jusqu'à récemment l'un des constructeurs automobiles les moins touchés par la pénurie, principalement car il avait, contrairement à ses rivaux, maintenu des stocks conséquents, selon trois sources à Reuters.

De nombreux constructeurs automobiles ont déjà annoncé ces dernières semaines une réduction forcée de leur production en raison des difficultés d'approvisionnements en semi-conducteurs. Les derniers en date sont Honda Motor Co Ltd et General Motors Co qui ont annoncé la semaine dernière poursuivre la suspension de production dans certaines de leurs usines en Amérique du Nord.

En France, la pénurie de composants électroniques a commencé à peser sur les prises de commandes de voitures fin février, a déclaré début mars un porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

La pénurie de puces, qui a commencé réellement à la fin du mois de décembre, a été provoquée en partie par les estimations erronées des constructeurs automobiles et par l'explosion de la demande informatique pour les besoins du télétravail et des loisirs pendant la pandémie.

Alors qu'elle touchait initialement l'industrie automobile, elle impacte à présent une gamme d'électronique grand public, y compris les smartphones et les appareils d'électroménagers.

(Heekyong Yang, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Blandine Hénault)