Pénurie. Le manque de tests va-t-il gâcher le réveillon des Britanniques ?

·1 min de lecture

La propagation du variant Omicron et les consignes spécifiques à l’Angleterre mettent le système de dépistage sous pression comme jamais auparavant, relève la presse britannique. De mauvais augure, alors que les Anglais sont invités à se faire tester avant de sortir célébrer le passage à la nouvelle année.

“Aucun créneau de test PCR sur le site du gouvernement”, jeudi 30 décembre au matin, note Sky News. Dans les pharmacies londoniennes visitées par The Guardian, plus d’autotests non plus. À quelques heures des festivités du nouvel an, le dispositif britannique de dépistage du Covid-19 se retrouve mis à mal. En cause, la propagation rapide d’Omicron, à l’origine d’une hausse du recours aux tests et d’un niveau record de nouveaux cas (189 213 enregistrés jeudi), dans le pays le plus endeuillé d’Europe (148 421 décès depuis le début de la pandémie).

“La transmissibilité plus importante de ce variant met sous pression le système de dépistage comme aucune vague auparavant, estime le Financial Times. Cette pénurie est aussi liée aux règles spécifiques à l’Angleterre, où les cas contacts vaccinés peuvent éviter l’isolement en réalisant un autotest chaque jour pendant une semaine.” Au sein du gouvernement, “on assure par ailleurs que l’approvisionnement est affecté par la concurrence internationale, les tests rapides étant utilisés dans un nombre croissant de pays à travers le monde”.

À lire aussi: Covid-19. Le variant Omicron pourrait protéger

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles