Pénurie d'huile de tournesol: Par quoi la remplacer en cuisine?

Gâteaux, assaisonnements, fritures... L'huile de tournesol est largement utilisée par les consommateurs, qui s'inquiètent de sa pénurie. (Photo: Eugen Barbu / 500px via Getty Images)
Gâteaux, assaisonnements, fritures... L'huile de tournesol est largement utilisée par les consommateurs, qui s'inquiètent de sa pénurie. (Photo: Eugen Barbu / 500px via Getty Images)

En rupture de stock dans de nombreux supermarchés, l'huile de tournesol est pourtant un indispensable en cuisine. À défaut d'en trouver, voici comment la remplacer facilement, et sans se ruiner.

ALIMENTATION - Face aux difficultés d’approvisionnement des industriels en huile de tournesol, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a autorisé le 26 avril des “dérogations d’étiquetage”. Pendant six mois, les industriels sont autorisés à modifier leurs recettes sans changer leurs emballages, avec un réexamen au bout de 3 mois.

Pas d’inquiétude cependant, “les produits qui seraient reformulés à l’aide d’un ingrédient susceptible d’induire un risque pour le consommateur font l’objet d’une information directe sur leur étiquetage, de façon visible et lisible”, indique la DGCCRF, mentionnant pour le moment deux types d’allergène, le soja et l’arachide.

“Il y a des ruptures”

Même obligation concernant les recettes “sans huile de palme”, “sans OGM”, “nourri sans OGM” et “issu de l’agriculture biologique”: si ces allégations ne sont plus vraies, le signalement d’un changement de recette doit être immédiat. L’ensemble des modifications est référencé en ligne, sur un site de la DGCCRF. D’ici deux mois, tous les produits faisant l’objet de cette dérogation devront en outre l’indiquer sur leur emballage, mais sans obligation de préciser quel changement de recette a eu lieu (via la mention DEROG par exemple).

Mais les industriels ne sont pas les seuls à être touchés. Dans les supermarchés, les rayons d’huile de tournesol sont de plus en plus clairsemés. S’il “n’y a pas de pénurie”, Michel-Édouard Leclerc l’a reconnu ce 27 avril sur BFMTV: “il y a des ruptures, on n’arrive pas à remplir le rayon dans le même temps qu’il se vide”. Lesieur, le premier acteur sur le marché des huiles alimentaires en France, a lieu indiqué au journal Les Échos un phénomène de surstockage des restaurateurs et des consommateurs avec des ventes en hausse de 40% en deux semaines.

Aux courses comme sur les réseaux sociaux, les consommateurs ne masquent plus leur préoccupation. Et pour cause: l’huile de tournesol est la deuxième huile la plus consommée en France, selon une étude d’OpinionWay réalisée en 2015 pour la marque d’huiles végétales Terres OléoPro.

Gâteaux, assaisonnement, fritures, cuisson... Neutre en goût, l’huile de tournesol se glisse dans de nombreuses préparations. D’autant plus qu’elle est l’huile la moins chère. Comment, alors, la remplacer facilement et économiquement?

L’huile de colza, parfait produit de substitution

L’huile de colza constitue, en de nombreux points, la meilleure alternative à l’huile de tournesol. Son goût est neutre et son prix côtoie celui de l’huile de tournesol. Riche en oméga 3, 6 et 9, sa composition est par ailleurs très bénéfique pour la santé. Elle est souvent utilisée en assaisonnement, dans les pâtes à gâteaux ou pour les cuissons douces. Attention cependant: l’huile de colza n’est pas adaptée pour les fritures.

Pour assaisonner

L’huile de tournesol et l’huile de colza sont largement utilisées pour réaliser des mayonnaises ou des vinaigrettes maison. Mais d’autres options existent aussi. Pour la mayonnaise, on peut par exemple choisir l’huile de maïs, au goût plutôt neutre, et qui aura l’avantage de rendre votre mayonnaise onctueuse et bien jaune. L’huile de pépins de raisins est, elle aussi, un substitut idéal grâce à son goût neutre. Au contraire, si vous préférez une mayonnaise avec un goût prononcé, optez pour l’huile d’olive.

En ce qui concerne les vinaigrettes, plusieurs huiles peuvent remplacer l’huile de tournesol, souligne Cuisineaz: l’huile d’olive d’abord, mais aussi l’huile de maïs, de noix ou de noisettes pour des saveurs plus originales.

En termes de prix, l’huile de pépins de raisins et l’huile d’olive sont les plus accessibles. L’huile de noix et de noisette sont plus coûteuses. À noter que l’huile de maïs reste peu courante en supermarchés.

Pour préparer les gâteaux

En pâtisserie, l’huile de tournesol peut se remplacer, en plus de l’huile de colza, par une huile de pépins de raisin ou de maïs, toutes deux neutres au goût. Moins abordable que l’huile de pépins de raisin, l’huile de coco, à la saveur sucrée, fera aussi parfaitement l’affaire.

Pour frire ou cuire

Pour réaliser une bonne friture, toutes les huiles ne conviennent pas. Privilégiez l’huile d’arachide, particulièrement adaptée aux hautes températures, comme l’indique Cuisine Actuelle. Au goût neutre, elle a l’avantage d’être l’une des huiles les accessibles avec l’huile de colza. L’huile de coco ou de pépins de raisin peuvent également remplacer l’huile de tournesol.

En cuisson, enfin, ce ne sont pas les options qui manquent: huile d’olive, beurre (salé), huile de coco... Vous devriez facilement trouver votre bonheur!

À voir également sur Le HuffPost: “Dans votre prochain jus d’orange, n’hésitez pas à ajouter un espresso”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - À la recherche de l'huile de tournesol perdue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles