Pénurie d'énergie : une fédération patronale suisse préconise le travail de nuit

© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Face aux risques de pénurie d'énergie durant l'hiver , la fédération patronale qui représente les fabricants de machines et d'équipements électriques en Suisse préconise le recours au travail de nuit et le week-end pour continuer à faire tourner les usines. L'organisation patronale Swissmem estime qu'en "cas de pénurie", il faudra "rompre les pointes au niveau de la consommation d'électricité et de gaz", ce à quoi l'industrie peut contribuer "en déplaçant la production à la nuit et au week-end", indique-t-elle mardi dans un communiqué.

Cette organisation patronale qui représente les entreprises spécialisées dans les machines-outils, les équipements électriques et le travail des métaux appelle les autorités suisses à adopter une approche "simple et non bureaucratique" pour autoriser le travail de nuit et durant le week-end. Parmi les mesures prônées pour réduire le risque de pénurie d'énergie, Swissmem suggère également d'encourager le recours au mazout plutôt qu'au gaz naturel mais aussi de réduire à 19 degrés la température dans les appartements, bureaux, centres de production, musées et centres commerciaux lorsque le chauffage sera remis en route.

Un risque de pénurie qui inquiète beaucoup en Suisse

"La guerre en Ukraine risque de provoquer une pénurie de gaz et d'électricité cet hiver", avertit l'organisation patronale qui juge nécessaire que "les entreprises, l'administration et la population se serrent les coudes" pour préserver entreprises et emplois.

L'industrie des mac...


Lire la suite sur Europe1