"Pékin achète le silence des athlètes" selon le joueur de NBA Enes Kanter Freedom

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Enes Kanter
    Joueur turc de basket-ball

Militant en faveur des droits de l'homme et basketteur d'origine turque, Enes Kanter Freedom est désormais citoyen américain, après avoir été déchu de sa nationalité par Ankara. Dans une interview accordée à France 24, le pivot des Boston Celtics critique le milliardaire Elon Musk pour avoir ouvert une concession Tesla dans la région chinoise du Xinjiang, où la minorité musulmane des Ouïghours est persécutée. Il accuse également Nike, le principal sponsor de la NBA , d'"esclavage moderne" en Chine.

Enes Kanter Freedom, des Boston Celtics, a de nouveau regretté sur France 24 que le joueur de NBA LeBron James fasse partie des nombreux athlètes qui rechignent à dénoncer les violations des droits humains en Chine.

Pour lui, la star des Lakers veut garder le silence car la NBA et son sponsor, Nike - qu'il représente - ont d'énormes intérêts économiques en Chine. Enes Kanter Freedom exhorte tous les athlètes à s'informer sur les marques qu'ils choisissent d'arborer et à devenir des vecteurs de changement.

La Chine dans le viseur du basketteur

Enes Kanter Freedom dit avoir eu "du mal à en croire ses oreilles" lorsque le milliardaire Elon Musk a annoncé l'ouverture d'un showroom Tesla dans le Xinjiang, région chinoise où la minorité Ouïghoure est victime de ce qu'il a qualifié de "génocide".

Il affirme à France 24 que "la Chine utilise son argent pour acheter le silence et elle vient d'acheter Elon".


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles