Pédophilie: ouverture à Lyon du procès de l’ex-prêtre Bernard Preynat

À Lyon, s'ouvre ce lundi 13 janvier le procès très attendu de l'ancien prêtre Bernard Preynat.  Il est accusé de pédophilie sur plusieurs dizaines de scouts dont il s'occupait à Sainte-Foy-lès-Lyon entre 1986 et 1991. Il y a quelques mois, le cardinal Barbarin a été condamné pour ne pas avoir dénoncé les agissements du père Bernard Preynat, qui lui, a toujours reconnu ses agissements pédophiles.

Âgé de 75 ans, Bernard Preynat n'a jamais fait mystère de son attirance pour les jeunes garçons. Mis en examen en 2016, il déclare face au juge d'instruction : « je les trouvais beaux et sympathiques », avant de reconnaître qu'il n'a « pas eu conscience du mal qu'il faisait aux enfants ».

Des enfants aujourd’hui devenus des adultes. L'enquête recense au total 35 victimes du père Preynat, mais dans la majorité des cas les faits ont été prescrits. Seuls 10 dossiers seront donc jugés pour agressions sexuelles sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité.

Pendant ce procès, les victimes devraient venir détailler à la barre les circonstances dans lesquelles ont eu lieu ces agressions. Généralement lors de camps scouts où le père Preynat faisait venir ses victimes dans sa tente, prétextant un service à leur demander. C'est ensuite que commençaient les caresses sur le pantalon puis les agressions sexuelles.

À lire aussi : Le prêtre à l'origine de l'affaire Barbarin défroqué par l'Église

Placé sous contrôle judiciaire depuis 4 ans, Bernard Preynat n'a jamais nié les faits et a même assuré que toutes les victimes disaient la vérité. Mais les cas les plus graves de pénétration sexuelle étant prescrits, c'est devant un tribunal correctionnel et non pas devant les assises que Bernard Preynat sera jugé. Il encourt jusqu'à 10 ans de réclusion et 150 000 euros d'amende.