Pédophilie dans l'Eglise: des agressions sexuelles sur mineurs révélées chez les frères dominicains

Un prêtre. (Illustration) - FRANCOIS GUILLOT / AFP
Un prêtre. (Illustration) - FRANCOIS GUILLOT / AFP

L'Ordre des frères dominicains de la Province de Toulouse, qui couvre plusieurs couvents dans le sud de la France, annonce dans un communiqué publié mercredi que certains de ses membres ont commis des agressions sexuelles à l'encontre de mineurs.

"Des frères dominicains de la Province de Toulouse ont été accusés de faits graves de natures sexuelle à l'encontre de mineurs, faits qui ont malheureusement été confirmés", co-signent Antoine Garapon, président de la Commission Reconnaissance et Réparation, et Olivier de Saint-Martin, le prieur provincial de l'ordre.

La Province de Toulouse réunit des couvents dominicains de différentes villes du sud, notamment Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, La Sainte-Baume et Nice. Les faits auraient également pu être commis dans des "lieux d'apostolat courants".

Appel à témoins

Au sein du même communiqué, Antoine Garapon et Olivier de Saint-Martin lance un appel auprès d'autres potentielles victimes qui ne se seraient pas encore manifestées ou de témoins de faits similaires.

"Il est de notre devoir de s'assurer qu'il n'y a pas eu d'autres victimes. Aussi, nous demandons à toute personne ayant eu connaissance de faits condamnables commis par un frère républicain de la Province de Toulouse de les rapporter en écrivant à sos.abus@dominicains.com", écrivent-ils. 876450610001_6292492381001

Ils annoncent également la venue, les 30 et 31 mai prochains, de deux membres de la Commission à Toulouse, pour les personnes qui souhaiteraient échanger avec eux directement. "Il est prévu d'organiser d'ici quelques mois, en collaboration avec la CRR et les personnes victimes qui le souhaitent, une journée de réflexion et de mémoire", conclut le communiqué.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles