Un pédophile refuse de sortir de prison : il préfère mourir dans sa cellule

·1 min de lecture

Coupable jusqu'à son dernier souffle. Dennis Dobson a été condamné en 2012 à 21 ans de prison pour des crimes s'étant étalés sur une période de 11 ans. Ce n'est qu'après qu'une de ses victimes ait parlé à son professeur que Dennis Dobson a pu être accusé de deux viols, trois tentatives de viol et de dix agressions sexuelles. Le condamné était babysitter et profitait de sa situation pour agresser les enfants qu'il gardait. Après avoir attrapé le Covid-19 cependant, l'homme a eu une chance d'être relaxé pour mourir à son domicile. Selon le Hull Live, Dobson a pourtant refusé de sortir de prison. Il a été placé en isolement dans l'unité palliative de la prison où il a reçu les soins de fin de vie.

Souffrant de plusieurs maladies chroniques, notamment d'hypertension et de diabète, depuis son arrivée en prison en 2011 où il attendait d'être jugé, Denis Dobson a également été diagnostiqué d'un cancer des reins en 2019. Suite à une crise cardiaque, il a été transféré à l'hôpital où il a été testé positif au Covid-19 avant d'être renvoyé en prison. C'est à ce moment-là que le médecin de la prison a évoqué la possibilité pour lui de rentrer chez lui pour y passer ses derniers jours. Le prisonnier a refusé l'offre et expliqué qu'il ne voulait pas mourir en homme libre. Dennis Dobson est mort d'un infarctus le 23 novembre 2020.

Un homme "absolument diabolique"

Lors de son procès, le sergent Craig Nicholson a décrit Dennis Dobson comme (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

A 28 ans, il tombe d'une montgolfière et meurt tragiquement
Dans sa lutte contre le Covid, une mère de famille perd ses mains et ses pieds
Disparition de Delphine Jubillar : une trace de sang retrouvée dans le salon du couple
Une jeune femme soupçonnée d'avoir agressé sa conjointe meurt en cellule
Appel à témoins : un nourrisson abandonné en Eure-et-Loire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles