Pédocriminalité: le Vatican ouvre une enquête préliminaire sur le cardinal Ricard

AFP - PATRICK HERTZOG

Quatre jours après les aveux de l'ancien archevêque de Bordeaux de violences sexuelles sur une mineure, le Saint-Siège a annoncé constituer une enquête préliminaire à l'encontre du cardinal français, Jean-Pierre Ricard. Elle vient compléter celle ouverte devant la justice civile par le parquet de Marseille.

Avec notre correspondant au Vatican, Éric Senanque

En latin, on appelle cela une investigatio praevia. Une enquête préliminaire va donc être ouverte par le Vatican sur le cardinal Jean-Pierre Ricard. Dans une lettre lue lundi dernier depuis Lourdes par le président de la conférence épiscopale, l’ancien archevêque de Bordeaux avouait avoir eu une « conduite répréhensible » il y a 35 ans avec une mineure.

►À lire aussi : Abus sexuels dans l’Église en France: onze évêques ou anciens évêques mis en cause

Pour le moment, le Saint-Siège évalue « la personne la plus apte à mener cette enquête, a expliqué le porte-parole du Vatican, avec l’autonomie, l’impartialité et l’expérience nécessaires », a-t-il précisé. Il s’agit selon lui de « compléter l’examen de ce qui s’est passé ». L’enquête vaticane vient en effet s’ajouter à celle ouverte devant la justice civile en France par le parquet de Marseille pour « agression sexuelle aggravée ».


Lire la suite sur RFI