Pédocriminalité: le Vatican embarassé par les révélations sur le cardinal Ricard

AFP - VINCENZO PINTO

Figure de l'Église de France, le cardinal Jean-Pierre Ricard a créé la stupeur en avouant, via un message lu lundi 7 novembre par le président de l'épiscopat à l'assemblée plénière de Lourdes, avoir eu, lorsqu'il était curé à Marseille il y a 35 ans, une conduite « répréhensible avec une jeune fille de 14 ans ». Si les aveux du cardinal français ont semé la consternation dans l'Église de France, elles ont aussi un impact à Rome où l'ancien archevêque de Bordeaux se rend régulièrement.

Avec notre correspondant au Vatican, Éric Sénanque

Le Vatican n'a pas pour habitude de commenter les scandales d'abus sexuels, mais les révélations de l'affaire Ricard provoquent le trouble, à Rome. Le cardinal français est en effet membre du dicastère pour la doctrine de la foi, dont l'une des sections est justement chargée de traiter les cas de pédocriminalité dans l'Église.

L'une des questions qui se posent est de savoir si François était au courant des agissements passés du cardinal français. Interrogé par la presse dans l'avion qui le ramenait de son voyage à Bahreïn il y a deux jours, le pape n'y a pas fait allusion. Il avait tenu à rappeler que l'Église avait la volonté de « tout clarifier » sur les scandales sexuels.

« C'est un grand choc et une grande déception devant cette énième découverte de dissimulation et de malhonnêteté de la part de pasteurs de l'Église », explique le père Hans Zollner, membre de la Commission pontificale de protection des mineurs, qui insiste sur le besoin de transparence.


Lire la suite sur RFI