Pédocriminalité dans l'Eglise: un texte critique la méthodologie du rapport Sauvé

·2 min de lecture
REUTERS/Stephane Mahe/File Photo

Huit membres de l'Académie catholique ont dénoncé la "méthodologie défaillante", les "carences sérieuses" et les recommandations "discutables" de la commission sur la pédocriminalité dans l'Eglise (Ciase), ce dont s'est défendu son président Jean-Marc Sauvé.

Huit membres de l'Académie catholique ont dénoncé la "méthodologie défaillante", les "carences sérieuses" et les recommandations "discutables" de la commission sur la pédocriminalité dans l'Eglise (Ciase), ce dont s'est défendu son président Jean-Marc Sauvé. Publié début octobre, le rapport de la commission a causé une onde de choc dans l'institution en estimant à 330.000 le nombre de personnes de plus de 18 ans ayant fait l'objet de violences sexuelles depuis 1950, quand elles étaient mineures, de la part de clercs, de religieux ou de personnes en lien avec l'Eglise.

Plus d'un mois après, huit des quelque 200 à 250 membres de cette Académie, qui réunit des intellectuels catholiques, ont remis en cause ces conclusions dans un texte de 15 pages révélé par La Croix. Parmi les signataires figurent le président de l'Académie Hugues Portelli, professeur émérite à l'université Paris II, Philippe Capelle-Dumont, professeur de théologie à l'université de Strasbourg, ou encore le philosophe Pierre Manent.

Les auteurs précisent que leur texte n'engage par l'Académie - dont M. Sauvé est membre - et qu'ils "entendent être solidaires des victimes". Ils dénoncent d'abord la "méthodologie défaillante et contradictoire" de la Ciase, en particulier le chiffre de 330.000 victimes, issu d'un sondage Ifop et exploité par une équipe de l'Inserm. Il existe à leurs yeux "un gouffre entre cette estimation" et les autres chiffrages obtenus (2.738 avec l'appel à témoignages, et 4.832 à 27.803 via le travail sur les archives). "La fonction d'un tel chiffre est de clore la discussion", regrettent les signataires, jugeant que "l'esprit qui préside à l'analyse des causes et à la formulation des recommandations semble a priori idéologique".

"Des(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles