Pédocriminalité dans l’Église : l’épiscopat crée la polémique

·1 min de lecture
« La confession s'impose à nous » et le secret « est plus fort que la loi de la République. Elle ouvre un espace de parole, libre, qui se fait devant Dieu », a déclaré le responsable.
« La confession s'impose à nous » et le secret « est plus fort que la loi de la République. Elle ouvre un espace de parole, libre, qui se fait devant Dieu », a déclaré le responsable.

Voilà des propos qui ne passent pas inaperçus alors que le rapport Sauvé, sur les abus sexuels au sein de l?Église catholique, ne manque pas de susciter des réactions. Le président de la Conférence des évêques de France a affirmé, mercredi 6 octobre sur France Info, que le secret de la confession restait « plus fort que les lois de la République ». Des paroles qui ont mis le feu aux poudres. Auprès de la radio publique, au lendemain de la remise du fameux rapport de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l?Église (Ciase), Éric de Moulins-Beaufort a détaillé son propos.

« La confession s?impose à nous » et le secret « est plus fort que la loi de la République. Elle ouvre un espace de parole, libre, qui se fait devant Dieu », a déclaré le responsable. Le pape François a répété à maintes reprises que ce secret demeurait absolu. Les propos d?Éric de Moulins-Beaufort sont « inacceptables et d?une particulière gravité », a fustigé sur Twitter Gilles Clavreul, haut fonctionnaire et cofondateur du Printemps républicain. « Non », a déclaré Corinne Narassiguin, secrétaire nationale du Parti socialiste, sur un tweet reprenant l?affirmation de l?archevêque de Reims.

À la recherche d?une alternative

« Où sont passés ceux qui crient au séparatisme dès qu?un musulman parle et ne disent rien quand un évêque appelle les prêtres à ignorer la loi de la République sous un prétexte religieux ? », s?est interrogée la députée européenne Manon Aubry (LFI), toujours sur [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles