Pédocriminalité : 314 victimes reconnues dans le diocèse de Cologne

Source AFP
·1 min de lecture
Le rapport commandé par le diocèse de Cologne a été présenté jeudi 18 mars.
Le rapport commandé par le diocèse de Cologne a été présenté jeudi 18 mars.

Dans le diocèse de Cologne, le plus grand d'Allemagne, ce sont 202 responsables, membres du clergé ou des laïques, qui ont infligé à 314 mineurs des violences sexuelles entre 1975 et 2018. C'est ce qu'a conclu un rapport indépendant commandé par l'Église catholique en Allemagne. Ce rapport a été présenté jeudi 18 mars.

L'étude dédouane également de toute faute le cardinal Rainer Maria Woelki, soupçonné d'avoir voulu dissimuler l'ampleur des abus. La gestion par cet ecclésiastique de ce dossier très sensible provoque depuis des mois une grave crise dans ce diocèse. Selon le rapport de quelque 800 pages, plus de la moitié des sévices concernait des enfants de moins de 14 ans, principalement des garçons, a précisé l'avocat Björn Gercke lors d'une conférence de presse.

Un nouveau rapport commandé en octobre

Conservateur au sein de l'Église, le cardinal Woelki n'avait pas exclu de démissionner s'il était mis en cause. Il avait provoqué un tollé l'an passé en refusant de rendre public un premier rapport réalisé à sa demande par un autre cabinet d'avocat de Munich, invoquant des manquements et desproblèmes de protection des données. La décision a suscité l'exaspération des victimes, la fuite en masse de fidèles dans son diocèse et l'incompréhension de ses pairs.

À LIRE AUSSIEXCLUSIF. Barbarin : « Je resterai celui qui n'a pas? »

Si bien que le cardinal avait demandé en octobre dernier ce nouveau rapport de l'avocat de Cologne, Björn Gercke. C'est « la plus grande cris [...] Lire la suite