Pour Pécresse, le gouvernement "a bien fait de ne pas reconfiner en janvier" mais "a trop attendu en mars"

A.S.
·1 min de lecture
Valérie Pécresse sur BFMTV-RMC le 6 avril.  - BFMTV
Valérie Pécresse sur BFMTV-RMC le 6 avril. - BFMTV

Au micro de BFMTV-RMC ce mardi matin, Valérie Pécresse a jugé que le gouvernement "a bien fait" de ne pas reconfiner le pays en janvier. En revanche, la présidente du Conseil régional d'Île-de-France, région soumise à des mesures de restriction renforcées depuis le 20 mars, a estimé que l'exécutif a "sans doute trop attendu en mars" pour prendre ces mesures, finalement étendues à tout le pays à compter de ce mardi et associée à la fermeture des écoles.

"Il faut dans cette pandémie à chaque fois prendre les décisions qui ont le moins d'impact sur l'activité économique, parce que la crise économique et sociale est réelle et s'ajoute à la pandémie", a fait valoir Valérie Pécresse. "C'est pourquoi je pense que le gouvernement a bien fait de ne pas reconfiner en janvier".

"Ce sont les bonnes décisions"

La présidente de la région Île-de-France a toutefois nuancé: "En revanche, ce que j'ai trouvé flou et un peu hésitant, ce sont les semaines qui ont suivi le retour des vacances de février, c'est le mois de mars".

"Pendant le mois de mars, il y a eu une forme d'hésitation, avec un gouvernement qui visiblement ne voulait pas prendre les décisions et a été un peu aculé à le faire, qui a sans doute trop attendu en mars", a détaillé Valérie Pécresse, avant d'ajouter: "Mais maintenant les décisions sont prises, ce sont les bonnes décisions, il faut les respecter".

Article original publié sur BFMTV.com