Pécresse fustige Macron après ses propos polémiques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les candidats à l'élection présidentielle n'ont pas manqué de critiquer les déclarations de M. Macron mardi sur son envie "d'emmerder" ceux qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19.

Plusieurs candidats à la présidentielle arpentent la France samedi à la rencontre des électeurs, alors que les opposants au passe vaccinal espèrent voir grossir les rangs de leurs manifestations après les propos d'Emmanuel Macron. A 92 jours du premier tour, la campagne penche à l'Ouest : Yannick Jadot à Angers, Eric Zemmour aux Sables d'Olonne (Vendée) et Anne Hidalgo à Jarnac (Charente). Plus au Sud, Marine Le Pen reste en Occitanie et se rend à Trèbes (Aude), après Béziers vendredi et avant Perpignan dimanche. Enfin Valérie Pécresse s'est adressée dans la matinée à la presse à Paris.

Sur le terrain ou à leurs QG de campagne, les candidats ont tous l'œil sur les manifestations des opposants au passe vaccinal, tandis que les nouvelles contaminations au Covid-19 battent des records. Le défilé le plus important est attendu à Paris, sous l'égide de l'ex-FN Florian Philippot. Les manifestants espèrent obtenir un regain de participation après les déclarations de M. Macron mardi sur son envie "d'emmerder" ceux qui refusent de se faire vacciner contre le Covid-19 . Le président sortant et quasi candidat a enfoncé le clou vendredi, évoquant "des formes d'expression qui paraissent familières qu'(il) assume totalement".

Macron, un "pyromane" pour Pécresse

La candidate LR à la présidentielle Valérie Pécresse a fustigé samedi un président Emmanuel Macron "pyromane" et "déconnecté des aspirations profondes" des Français, promettant par contraste d'être une "présidente chef d’orchestre" si elle accédait à l'Élysée. "Emmanuel Macron qui prétendait vouloir une République exemplaire est devenu un contre exemple" qui "alimente le rejet de toutes les figures d'autorité", a-t-elle affirmé lors d'un point presse à son siège de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles