Ce que les péages urbains vont vous coûter

Claire Digiacomi
Ce que les péages urbains vont vous coûter

TRANSPORTS - Les villes françaises pourraient suivre l'exemple de Londres, Milan ou Stockholm. Le gouvernement a décidé d'ouvrir aux grandes agglomérations la possibilité d'installer un système de péage urbain, déjà à l'oeuvre dans plusieurs villes européennes, de manière à réduire les embouteillages et diminuer la pollution, selon l'avant-projet de loi d'orientation des mobilités (LOM) publié mercredi 17 octobre par le site d'information Contexte.

"Ce seront les élus locaux qui décideront" d'installer ou pas ces péages, et quelles seront leurs modalités, a confirmé jeudi matin le ministre de la transition écologique François de Rugy. "Il y aura des possibilités, des limites. C'est-à-dire qu'on ne pourra pas dépasser un certain niveau de péage et ensuite les élus locaux décideront."

Concrètement, l'État met donc en place un certain nombre de garde-fous pour l'installation de ces péages, possible uniquement dans les villes de plus de 100.000 habitants. Les responsables locaux définiront ensuite plusieurs paramètres, comme le prix du passage ou les horaires d'application du tarif.

Vous retrouverez dans le tableau ci-dessous les tarifs plafonds fixés par le gouvernement, que les collectivités ne pourront dépasser. Ces plafonds restent encore à débattre au Conseil d'État à l'automne puis au parlement en début d'année prochaine, comme l'a souligné le ministre.

Ce que les péages urbains vont vous coûter
Infogram

Par ailleurs, les utilisateurs des transports en commun pourraient bénéficier de manière indirecte de l'instauration de péages urbains...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post