Péages : forte augmentation des amendes pour les fraudeurs

L’amende de non-paiement de péage sera désormais cinq fois plus élevée ! Elle passe de 75 euros actuellement, à 375 euros. Certaines associations jugent cette répression injuste et dénoncent la surtaxation des automobilistes. "L’amende en soit, parait disproportionnée (…). Ce qui va me gêner derrière ça, c’est qu’on met le focus sur les 1% d’usagers qui fraudent, et on en oublie les 99% d’usagers qui paient beaucoup trop cher le service du péage à la française", affirme Pierre Chasseray, de l’association 40 millions d’automobilistes. Jusqu'à 7 500 euros d'amende en cas de récidive En cas de récidive, un délit d’habitude est même crée. Au bout de cinq amendes non payées, une nouvelle amende de 7 500 euros sera donnée. Une mesure décidée alors que les péages sans barrière sont expérimentés. Dans ce cas, le paiement se fait de manière différée, après lecture de la plaque d’immatriculation. Il semble alors encore plus difficile d'échapper au paiement. "Toutes les fois où vous passez au péage, vous avez une alerte comme quoi vous n’avez pas payé. C’est impossible de ne pas payer", raconte un automobiliste. Les sociétés d’autoroute ont aussi décidé d’augmenter les frais de dossier, réclamés aux fraudeurs en cas d’amende.