Péages d'autoroutes : un malus pour les véhicules pollueurs ?

·1 min de lecture

Auto Plus vous en parlait déjà il y a plus de 2 ans, quand la proposition d'indexer le prix du péage sur les émissions de CO2 de chaque voiture avait été rédigée par la Commission européenne. Depuis, le débat entre la Commission et le Conseil de l'Europe a fait rage, mais l'essentiel a été validé le 18 décembre 2020 : les États membres pourront, dans la pratique, imposer un malus au péage en fonction des émissions polluantes de chaque véhicule.

Le système s'appuie sur la norme Eurovignette, qui fixe un cadre sur les péages et autres vignettes à l'année pour la circulation des poids lourds. Du coup, le cadre s'appliquera d'abord aux poids lourds et aux utilitaires, mais le texte prévoit que cette réglementation puisse être étendue aux véhicules particuliers, si les États le souhaitent.

1.000€ de malus par an et par voiture ?

Le texte se veut surtout un cadre à partir duquel chaque État pourra légiférer pour son contexte particulier. Il fixe des limites, pour éviter une concurrence déloyale entre États.

Par exemple, pour un abonnement type vignette autoroute à l'année, un véhicule ayant au maximum 3 essieux (incluant donc les voitures) ne pourra pas être facturé plus de 1.899€ par an s'il fait partie de la classe la plus polluante, contre 855€ s'il est plus vertueux. Une différence de plus de 1.000€ !

Dans la pratique, le texte autorise une réduction des coûts des péages pour les véhicules les moins polluants. Ces derniers pourront (...)

Lire la suite sur Auto Plus

Toyota stoppe la production à l'usine de Valenciennes
Skoda : le volume du coffre se mesure avec des briques !
La Shelby Cobra 427 (1965) de Carroll Shelby mise en vente
Tesla : l'option conduite autonome disponible sur abonnement en 2021
PSA-FCA : la Commission européenne autorise la fusion !