«Je pèse mes mots» : Jean-Luc Mélenchon assume son tweet de soutien à Adrien Quatennens

© Martin BUREAU / AFP

C'est une nouvelle pierre dans le jardin de Jean-Luc Mélenchon sur l'affaire Adrien Quatennens. Interrogé par Quotidien sur son tweet de soutien au député, le leader de la France insoumise a répondu de façon autoritaire et non sans ironie. "Monsieur, je pèse mes mots tout le temps, c'est vous qui regrettez ce que vous êtes en train de me dire", dit-il en tapotant la joue du journaliste, visiblement choqué par la scène puisqu'il opère un mouvement de recul.

Un tollé en interne

Dimanche, alors que la figure montante de LFI, Adrien Quatennens, venait de publier une lettre dans laquelle il reconnaissait notamment avoir donné une gifle à sa femme , Jean-Luc Mélenchon a d'abord dénoncé dans un tweet "la malveillance policière, le voyeurisme médiatique, les réseaux sociaux". Il a salué en revanche la "dignité" et le "courage" d'Adrien Quatennens, lui redisant sa "confiance" et son "affection".

>> LIRE AUSSIAffaire Quatennens : le malaise des Insoumis en conférence de presse

Quelques heures plus tard, l'ancien candidat à la présidentielle a essayé de corriger le tir : "Une gifle est inacceptable dans tous les cas. Adrien l'assume. C'est bien". Mais ces deux tweets ont laissé une trace amère, même en interne , notamment de la frange féministe du mouvement.

Obono prend la parole...


Lire la suite sur Europe1