Un père tue le petit ami de sa fille pour la sauver d’un trafic sexuel

·2 min de lecture

Un homme a été inculpé pour meurtre à Washington après avoir tué le petit ami de sa fille. Cette dernière aurait été victime d’un trafic sexuel et l’homme voulait la sauver.

Le corps d’Aaron Sorenson, âgé de 19 ans, a été découvert le mois dernier dans le coffre d’une voiture, à Spokane, dans l’Etat de Washington. Le jeune homme était porté disparu depuis le mois de novembre 2020. Le meurtrier présumé, John Eisenman, un homme de 60 ans, a été arrêté et inculpé cette semaine, rapporte NBC. L’homme aurait découvert en octobre 2020 que sa fille encore adolescente aurait été vendue, par son petit ami, pour 1000 dollars dans le cadre d’un trafic sexuel à Seattle. Fou de rage en apprenant ça, il aurait réussi à secourir sa fille et à la ramener à la maison.

Mais il ne se serait pas arrêté-là puisqu’il aurait ensuite décidé de la venger en allant tuer Aaron Sorenson. Il aurait attendu le jeune homme dans la ville d’Airway Heights, où il était censé se trouver, puis serait ensuite passé à l’action. «Durant cette rencontre, John Eisenman a enlevé la victime, l’a attachée et l’a placée dans le coffre d’une voiture. Eisenman a ensuite agressé la victime en la frappant à la tête avec un parpaing, puis l'a poignardée à plusieurs reprises, causant sa mort», a indiqué la police cette semaine. «Après l'homicide, Eisenman a conduit le véhicule dans une zone reculée du comté de North Spokane et a abandonné la voiture avec le corps toujours à l'intérieur». Le véhicule est resté là durant presque un an, jusqu’à ce que quelqu’un le découvre, le mois dernier. A l’intérieur se trouvait le cadavre d’Aaron Sorenson. Ses chevilles et ses mains étaient attachées et sa bouche était recouverte de ruban adhésif, rapporte le «Spokesman Review», citant des documents judiciaires.

Une caution fixée à 1 million de dollars

L’enquête a révélé que le véhicule en question appartenait à la fiancée de John Eisenman, Brenda(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - R. Kelly veut faire appel de sa condamnation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles